Remboursement des médecines douces

De nos jours, de plus en plus de personnes ont recours aux médecines dites “douces”, c’est-à-dire des pratiques thérapteutiques non conventionnelles faisant appel à des moyens naturels, et pouvant être complémentaires à la médecine traditionnelle.

 

Les médecines douces en France et leurs bienfaits

 

Les médecines douces regroupent un ensemble de thérapies reconnues par l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé. Parmi les plus connues (liste non exhaustive) : 

  • L’homéopathie
  • La psychologie
  • La sophrologie
  • L’ostéopathie
  • Le magnétisme
  • La naturopathie
  • L’hypnose
  • L’acupuncture
  • La phytothérapie…

 

La thérapie douce est de plus en plus reconnue en France quant à ses bienfaits sur la santé et les symptômes rencontrés. En effet, certaines pratiques comme l’ostéopathie a démontré son efficacité sur le mal de dos, les problèmes digestifs ou encore les troubles ORL (oto-rhino-laryngologiste). 

 

De plus, elles permettent de compléter certaines techniques de médecine générale ou spécialisée, renforçant l’efficacité des solutions mises en place. 

 

Cependant, un professionnel de la médecine douce se doit d’être vigilant par rapport au profil et aux antécédents médicaux d’un individu, en lui conseillant un professionnel de la santé générale ou spécialiste si nécessaire

 

Comment se faire rembourser une médecine non conventionnelle ?

 

À ce jour, 4 thérapies conventionnelles peuvent faire l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale : l’ostéopathie (uniquement si le professionnel de santé est conventionné de secteur 1), l’acupuncture (si prodiguée par un professionnel diplômé médecin acupuncteur), l’homéopathie (si prescrite par un médecin) et la mésothérapie (prise en charge uniquement en cas de douleurs ou d’affections).

 

Cependant, quelques thérapies complémentaires peuvent être prises en charge par les mutuelles santé, selon les dispositions du contrat. Le plus souvent, les séances d’ostéopathie par exemple sont inscrites comme soins à rembourser sur les contrats de certaines mutuelles santé.

 

Les médecines douces peuvent avoir un tarif élevé et demander plusieurs séances, ce qui pousse davantage les mutuelles à redéfinir leur offre de remboursement, et les personnes à réfléchir quant à l’utilité de ces thérapies sur leur santé et leur bien-être. 

 

Ainsi, choisissez bien votre mutuelle par rapport à vos besoins de santé, en comparant toutes les offres présentes sur le marché prenant en compte le remboursement du ticket modérateur (complément de la sécurité sociale) et les catégories de médecines douces.

Be the first to comment on "Remboursement des médecines douces"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*